Cimenterie

  • Défi : ils sont multiples dans ce secteur avec des problèmes d’abrasion très pointus et des ventilateurs de grande taille et de puissance élevée.
  • Solution : ventilateurs centrifuges très robustes et fiables et exécutés avec des protections contre l’abrasion de la turbine mais aussi de la volute.
  • Références : il est indispensable d’avoir des bonnes références pour travailler dans le secteur tant les contraintes sont importantes et la fiabilité un critère décisif. Avec Pollrich et Acovent, nous disposons de références chez les gros acteurs du domaine. Liste sur demande.

Lorsqu’un process de production repose sur le chauffage jusqu’à éventuelle fusion de matières premières pour obtenir le produit désiré, il requiert de nombreux ventilateurs aux fonctions très différentes.

C’est le cas en cimenterie, tout au long de la chaîne de production. Celle-ci débute par le concassage et le broyage du cru, à savoir les matières premières extraites de la carrière. Un ventilateur assure la ventilation du broyeur à boulets ou du broyeur à meules, d’où sort la « farine ».

La farine est ensuite envoyée vers la tour de préchauffage dans laquelle les fumées de combustion du four échangent leurs calories avec la matière à l’intérieur de cyclones . La matière préchauffée à 800°C entre ensuite dans le four cylindrique où elle subit le processus de clinckerisation. A la sortie, le clincker se présente en nodules durs et est refroidi jusqu’à 100°C dans un refroidisseur à grille. Cette fonction est assurée par une batterie de ventilateurs centrifuges, ancrés au sol et soufflant sous la grille.

Après ajout de divers composants, le clincker subit un nouveau broyage pour obtenir le ciment, avec l’intervention d’un nouveau ventilateur, véritable poumon du broyeur.

Tout au long de cette chaîne de fabrication, de nombreux filtres assurent le rejet de fumées propre.