Steel Industry

  • Défi : ce secteur nécessite parfois des ventilateurs de grandes tailles et puissances élevées mais également des ventialteurs plus pointus selon les applciations.
  • Solution : ventilateurs de tous types selon l’application.
  • Références : Liste sur demande.

De l’agglomération à la coulée continue, en passant par la cokerie, le haut –fourneau et le convertisseur, une usine sidérurgique fourmille de ventilateurs de combustion, de recyclage, d’homogénéisation, de refroidissement, ou placés derrière les filtres pour assainir les postes de travail et éviter le rejet de poussières à l’atmosphère.

Entre cette phase à chaud et le traitement à froid de l’acier, de nombreux types de fours et laminoirs servent à conditionner l’acier dans la forme voulue : four à brame, à blooms ou billettes puis les laminoirs permettront d’obtenir coils, poutrelles, rails, barres ou fils. Chaque fois, il faut procéder au réchauffage de l’acier tant pour lui donner la forme voulue que lui conférer des propriétés particulières par traitement thermique. Les ventilateurs sont encore ici de précieux auxiliaires des fours de réchauffage ou four de recuit continu des lignes de revêtements métalliques ou organiques.

Certains d’entre eux doivent être rigoureusement étanches lorsqu’ils doivent véhiculer le mélange réducteur d’hydrogène et d’azote (HNx) destiné à éviter l’oxydation de la tôle au contact de l’air. La puissance du moteur d’entraînement est parfois impressionnante et peut approcher 1500 kW.

Dans les lignes de décapage, des produits chimiques corrosifs sont utilisés pour nettoyer la tôle ou les fils. Acides (HCl…) et bases (NaOH,…) requièrent l’utilisation de ventilateurs revêtus d’ébonite, ou des ventilateurs en matière synthétique (PPH, PE, PVDF). Ils sont placés avant ou après les laveurs de gaz selon la disposition des lieux.

Air Vision dispose de nombreuses références en sidérurgie et métallurgie, tant auprès des sociétés d’engineering qui intègrent les ventilateurs dans leur propre équipement (four, filtre, échangeur, chaudière de récupération…), qu’auprès de l’utilisateur final de cet équipement lorsqu’il s’agit de le rénover (revamping), d’assurer sa maintenance, ou de le modifier au cours de son cycle de vie.


Case Story

Glaverbel

CMI Cockerill